Raku

Au XVIe siècle, Chojiro Raku créa au Japon une poterie brute liée à la cérémonie du thé. Cuite à basse température (750° – 980°), émaillée ou non, cette poterie est retirée incandescente du four pour être plongée et enfumée dans de la paille ou la sciure. En réduction d’oxygène, le noir de fumée se fixe indélébilement et les émaux chargés d’oxydes (cuivre – argent) produisent des lutres métallisés.